Le réseau national immobilier 100% Expert
24 Avr

Comment se comporte le marché immobilier dans l’Isère selon les notaires ?

Les notaires de France publiaient, hier le 23 avril,  leur toute dernière note de conjoncture trimestrielle sur les prix et les transactions immobilières en France au 4e trimestre 2013. L’occasion de faire le point sur le marché immobilier dans le département de l’Isère, mais aussi au niveau national.

Selon l’indice Notaires-INSEE, au quatrième trimestre 2013, les prix des logements anciens en France ont baissé sur un an de 1,7%. Par rapport au trimestre précédent, selon les données provisoires corrigées des variations saisonnières (CVS), la tendance  est plus contrastée : en baisse de 0,4% pour les appartements et en hausse de 0,3% pour les maisons.

En province, les indices de prix sont quasi stables en appartements (-0,1%) et en légère hausse pour les maisons (+0,3%) par rapport au trimestre précédent. Cependant, ils demeurent en baisse sur un an dans les deux cas : -1,5% en appartements et -1,9% en maisons.

Dans l’Isère, selon les notaires, le prix du m2  pour les appartements anciens se négociait à 2 294 € à la fin du dernier  trimestre de  2013, en baisse de 1,54  % sur un an.  Toujours  au niveau départemental, mais pour les maisons cette fois, le prix de vente médian selon les notaires s’affichait quant à lui à la fin du dernier trimestre de 2013 à 181 267 € très exactement en baisse de 6,94 % sur un an.

Au niveau de tous les  départements cette fois, en termes de prix médians au quatrième trimestre 2013, la proportion de départements enregistrant des baisses (ou des hausses) annuelles de prix des appartements n’a pas évolué par rapport au trimestre dernier : environ la moitié enregistrent des prix en baisse, un tiers des prix en hausse et, dans les autres, la stabilité prévaut. En revanche, dans près de la moitié des départements, les évolutions ont changé de sens entre le troisième et le quatrième trimestre.  Par exemple, l’Ain, les Hautes-Alpes et  le Puy-de-Dôme enregistrent des baisses de prix au quatrième trimestre 2013, de l’ordre de 5%, alors que la tendance était à la hausse au trimestre précédent. À l’inverse, les Alpes-de-Haute-Provence, l’Eure-et-Loir et  la Sarthe voient leur prix médian progresser ce tri- mestre alors qu’il diminuait le trimestre dernier.

H.A. / BazikPress © Delphimages – Fotolia.com

Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée