Le réseau national immobilier 100% Expert
4 Sep

Quelles sont vos chances d’obtenir un prêt pour l’achat d’une maison en vente à Bourgoin-Jallieu ?

Décrocher un prêt immobilier est plus difficile en 2020, et ce, malgré des taux revenus à des niveaux très faibles. Depuis les recommandations du HCSF (Haut Conseil de Stabilité Financière) demandant aux banques de restreindre leurs conditions d’octroi aux crédits immobiliers, ces dernières ont décidé de suivre à la lettre les consignes. Résultat, même si le 1er semestre 2020 a confirmé l’intérêt des ménages emprunteurs pour l’achat d’une résidence principale, l’accès au crédit immobilier est aujourd’hui plus favorable aux profils d’emprunteurs aisés, à savoir en capacité de se positionner financièrement sur un marché immobilier très compétitif !

Vous voulez acheter une maison à Bourgoin-Jallieu ? Par chance, la Banque Centrale Européenne (BCE) a annoncé son intention de prolonger les taux bas jusqu’en 2021 et a incité les banques à accorder des crédits aux particuliers pour relancer le secteur immobilier ! Alors, quelles sont vos chances de décrocher un prêt à Bourgoin-Jallieu ? Faisons le point sur les nouvelles conditions d’accès au crédit immobilier.

• CDI ou revenus stables : il est impératif pour les banques de valoriser les revenus du client sur les 3 dernières années notamment dans le cas d’une rémunération avec une partie variable ou d’un chef d’entreprise, profession libérale, etc.
• Suite au Covid19, l’employabilité est un critère particulièrement examiné par les banques, et les emprunteurs travaillant dans des secteurs d’activité dits « sinistrés » sont plus difficiles (voir impossible) à financer.
• L’endettement ne doit pas dépasser le tiers des revenus de l’emprunteur.
• Aucun prêt n’est accordé sur une durée supérieure à 25 ans.
• Apport personnel : l’emprunteur doit financer à minima les frais de notaire, les frais de garantie et tous les frais annexes liés au crédit immobilier.
• Valeur du bien : il faut que le prix du bien soit en cohérence avec le marché local.
• Idéalement si l’emprunteur dispose d’une épargne résiduelle à hauteur de 10% de la valeur du bien après l’achat, il sera en mesure de négocier une décote de taux.
• Une tenue de compte sans accro : les relevés de compte des 3 derniers mois sont inspectés et déterminent le profil du client. Trop de crédits en cours ou des défauts de paiement sont rédhibitoires.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée